MENIL – La maison dans les nuages

Les propriétaires ont acheté ce duplex dans un ancien immeuble de bureau du 20ème arrondissement. Au dernier étage, une pièce de 50m2 donnant sur une grande terrasse. Nous avons immédiatement proposé d’y faire l’espace de vie bien qu’il soit un peu petit par rapport à l’étage inférieur. Grâce à notre travail conjugué à celui du paysagiste, nous leur avons effert une maison dans les nuages!

Paris – 20ème / 2018/ 120 m2

 

L’ascenseur arrive sur un palier desservant 3 appartements qui appartiennent aux mêmes propriétaires. Ce palier a été décoré à leur image, dans une ambiance chargé mais chic, esprit Saïgon 1930. Laque rouge, mosaïque dorée, papier peint graphique, luminaires dessinés sur mesure.

L’entrée de leur appartement profite immédiatement de la lumière naturelle. D’un côté, la lumière descend par la percée créée par l’escalier, de l’autre elle rentre par la porte coulissante toujours ouverte de la chambre principale. Un papier peint naturaliste cache les placards et les toilettes en laissant penser qu’un chemin se prolonge à travers la forêt.

Derrière ces portes ce cache un espace toilette lui aussi entièrement carrelé de feuilles sur tous ses murs.

L’escalier, large et confortable, nous mène vers l’espace de vie. Il a été pensé pour pouvoir être emprunté en toute sécurité, même les soirs de plus grandes fêtes! La niche dans l’angle permet d’ouvrir la perspective et d’augmenter la vision vers la lumière. Le bois et la couleur verte se marient et créent un fil conducteur dans l’appartement.

En haut, l’espace est spectaculaire, bas mais ouvert sur 3 côtés et profitant de deux grande verrières en toiture. Une immense baie vitrée vient s’ouvrir sur la terrasse. La salle à manger vient se positionner dans un angle extrêmement cosy avec une banquette dessinée sur mesure. Le papier peint en marqueterie de bois réchauffe cet endroit par sa teinte douce.

Le noir est présent par touches mais profite de matières qui accrochent la lumière, comme ce papier peint qui semble sorti d’un tableau de Soulage.

Les plantes, à l’intérieur comme à l’extérieur, permettent de faire fondre la limite entre le dedans et le dehors.

La cuisine est composé d’un îlot central de forme arrondi et d’une cuisine plus classique positionnée le long du mur. La couleur noire des meubles est contrebalancée par les miroirs à facettes en partie basse de l’îlot et par la crédence en lave émaillée de couleur ivoire. L’ensemble de la cuisine est posé sur un calepinage de carrelage noir et ivoire. L’îlot est situé juste sous une verrière, profitant du volume et de la lumière.

Les miroirs à facettes permettent de renvoyer la lumière sans renvoyer l’image, cela crée un sentiment de légèreté pour un élément pourtant assez massif. Le bois, les rideaux et les lampes apportent une douche de dorée qui rehausse le tableau.

Le salon vient s’adosser à une bibliothèque dessinée sur mesure agrémentée de papier peint marqueté ou noir texturé. Les rideaux viennent s’intercaler à chaque fenêtre pour augmenter la sensation de verticalité et donner le sentiment d’un volume plus haut.

Dans la chambre principale qui profitait déjà d’une baie vitrée arrondie, nous avons créé une tête de lit aux courbes douces. Elle permet au lit de trouver la position juste afin de voir en même temps le sacré cœur et la tour Eiffel. Une harmonie de vert vient habiller la chambre, entre la peinture des murs, celle des plafonds ronds décalés et le papier peint en marqueterie de paille.

La salle de bain mélange les styles et les graphismes. Autour de la vasque blanche en corian viennent se positionner un papier peint flamands roses et des plaques de carrelage onyx. Cette pièce profite aussi d’une belle luminosité et d’une sortie sur une terrasse avec vue imprenable.

Pour terminer la terrasse est un écrin de verdure flamboyant créé par un paysagiste avec qui nous avons travaillé avec le plus grand plaisir.

Crédit photos: Nicolas Aubert-Maguéro

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial